Hotel Amani, Rue Abou Bakr, Seddiq, Marrakesh 40000, Morocco / +212(0)668328235 - +212(0)524425959

Présentation de la ville

19 jan

Présentation de la ville

Le nom « Marrakech » vient du berbère « Mour » qui signifie « pays » et « Akouch » qui veux dire « dieu » ce qui signifie « la Terre de Dieu ».

Fondée en 1062 par Yusuf ibn Tachfin, premier souverain de la dynastie des Almoravides, Marrakech doit en fait sa première gloire aux Almohades, spécialement dans la seconde moitié du XIIe s., au temps du sultan Abd al-Mumin, qui entreprit la construction de la Koutoubia dont le style se retrouve dans celui de la Giralda de Séville.

Après sa conquête par les Mérinides en 1269, Marrakech connu un déclin de plus de 2 siècles. La renaissance de la ville est le fait des souverains de la dynastie des Saâdiens (1510-1659).

Sous leur règne, Marrakech fut le centre d’une explosion artistique d’un extrême raffinement dont l’héritage le mieux préservé est constitué par les tombeaux Saâdiens et certaines fontaines de la Médina.

De leur fastueux palais, le palais El-Badii qui fut longtemps considéré comme la merveille du monde musulman, il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges.

Le prestige de Marrakech fut définitivement assis lors de l’arrivée au pouvoir des Alaouites et du Roi My Hassan 1er en 1879. Il entreprit la restauration des murailles de la ville et de la Kasbah, ordonna la construction de nouveaux bâtiments et mosquées.

Marrakech, la Perle du Sud, est la troisième plus grande ville du Maroc après Casablanca et Rabat, elle se trouve à proximité des contreforts des montagnes de l’Atlas, sa situation idéale fait d’elle un bon point de départ pour se déplacer au Maroc. La ville est divisée en deux parties distinctes: la Médina, qui est la ville historique et la nouvelle ville qui comprends les quartiers de Guéliz et de l’Hivernage. La médina est pleine de passages étroits, de petites échoppes pittoresques ainsi que des sites historiques tels que les tombeaux Saadiens ; tandis que Gueliz est une ville moderne à l’occidentale.